Incroyablement femme
Mercredi 15 décembre, nous avons eu le plaisir d’accueillir Alexandrine Lang, dessinatrice et portraitiste pour un atelier de portrait. 4 femmes hébergées au CHRS Sèvres ont ainsi été dessinées. Par le biais de cette pratique, l’atelier “Incroyablement femme” est un moyen de porter un regard neuf et positif sur des personnes en difficulté. Le portrait est là pour permettre une meilleure image.

 

Artiste Portraitiste depuis quelques temps maintenant, Alexandrine a construit sa démarche artistique un peu par hasard. Lors d’une session de prise de portrait grand public, Alexandrine a dessiné une femme qui s’est mise à pleurer devant son portrait achevé car elle ne s’était jamais trouvée aussi belle. Cette femme, qui avait subi des violences, habitait dans un logement de réinsertion. A la suite de cette expérience, un déclic s’est opéré : le portrait pouvait être utilisé afin de véhiculer une image plus positive. “Un passage difficile ne nous définit pas, c’est ce que je voulais montrer par l’utilisation du portrait.

Artistiquement, la positivité se traduit par l’utilisation exclusive des couleurs primaires qui donnent aux portraits un aspect chaleureux. Mais finalement, le portrait n’est qu’un prétexte, c’est un moyen pour l’artiste de pouvoir dialoguer avec une personne qui a vécu des choses difficiles mais qui n’est pas limitée par cette étiquette.

Les portraits des 4 femmes conviées à l’événement seront par la suite exposés lors d’une exposition “Incroyablement femme” qui se déroulera début Mars, selon les conditions sanitaires, à l’atelier Gustave dans Paris 14.