Le dispositif de l’alternance
Le présent article a pour but de mettre en lumière les aspects positifs de la formation en alternance et de l’accompagnement des salariés. Cet dispositif permet de mettre en application le savoir théorique acquis pendant la formation, sur le terrain de stage. Anciennement auxiliaire puéricultrice, Elise est actuellement éducatrices jeunes enfants à la crèche de Sèvres grâce à l’alternance. Attirée par cette profession, Elise a réussi aux examens d’entrée des écoles formant à ce poste. Dans un concours de circonstance et par le soutien de sa directrice Julie, le poste d’EJE a été proposé à Elise : “J’ai proposé à Elise, car je savais qu’elle en avait les compétences. J’avais envie de collaborer avec Elise et de l’accompagner dans cette démarche, de bénéficier de son apport au projet pédagogique de la structure. [..] C’est une vraie richesse d’avoir une EJE en formation “.

A la crèche, Elise est responsable de la bonne mise en œuvre du projet pédagogique. Elle est le lien entre la direction et les équipes. Elle s’occupe également de l’accompagnement parental. Elle a un planning avec ses absences à la crèche en lien avec la formation, situation qu’il est parfois difficile de tenir. Elle a toutefois trouvé un système avec sa directrice Julie avec qui elle forme un binôme : “On s’appelle souvent le vendredi pour parler des événements marquants de la semaine. "Ça me rassure, je me sens plus à l’aise”.

Cependant, il y a un véritable impact au fait d’être absente, à la fois pour Elise, qui doit accepter que certaines choses lui échappent quand elle est en formation et que certaines décisions ont dû être prises dans l’urgence sans son approbation. Mais également pour le reste de l’équipe qui doit accepter qu'elle soit absente pendant un certain temps. “Quand je suis à l’école, c’est dur d’oublier la crèche, mais quand je suis à la crèche, j’arrive plutôt bien à oublier l’école *rire*."

Malgré certaines épreuves, ce dispositif permet de concilier le cheminement de vie et le projet professionnel sans le diplôme nécessaire. Soutenue par sa famille et par la direction, la principale intéressée est plutôt satisfaite de cette formation dans le cadre du CPF de transition. Quand elle était auxiliaire, Elise précise qu’elle travaillait beaucoup avec l’EJE et “la formation théorique complète des choses que j’avais déjà apprises !”.